Rebrab-Etat : Le désamour, c’est fini !
Rebrab-Etat : Le désamour, c’est fini !

Le brouillard semble se dissiper pour le puissant homme d’affaires Issad Rebrab, le patron du groupe Cevital, dont plusieurs projets ont été bloqués, avant d’être écarté de tous les événements.

A en croire les derniers développements, M Rebrab semble changer de vision et l’Etat, par le biais de ses puissants collaborateurs, a sollicité le groupe Cevital pour siéger au Haut comité intersectoriel de la maîtrise de l’énergie.

Issad Rebrab ne s’attendait pas tellement à tel revirement de situation et a appris que son puissant groupe a été nommé membre dudit comité.

Du coup, Cevital fera partie des grands groupements d’entreprises publiques et privées qui dirigeront cette instance dès janvier 2017.

Autre indice de ce rapprochement qui en dit long, le groupe Cevital, qui avait coupé tous les plans de communication dans les médias de l’Etat, est revenu en force et occupe les plages horaires de grandes écoutes.

Depuis la tentative avortée du rachat d’El-Khabar, M Rebrab est rentré en confrontation médiatique avec les pouvoirs publics. Un long «litige politico-médiatique» qui a mal tourné, à tel point où M Rebrab a été exclu de deux grands forums, l’un à l’hôtel El-Aurassi alors qu’il était sponsor, et l’autre au Centre international des conférences qui a réuni les hommes d’affaires africains.

Tarik Lamara

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here