La 7e législature tire à sa fin
La 7e législature tire à sa fin

 L’actuelle législature de l’Assemblée nationale populaire (APN), la 7e est marquée durant ces cinq ans d’exercice par, notamment, la volonté du gouvernement d’éluder, au mépris de la loi, les questions qui « dérangent » des députés.

L’on apprend de M. Berrabah Zebbar, vice-président de l’Assemblée que sur les 884 questions orales et écrites déposées par les députés, les membres du gouvernement ont répondu, seulement, à 400. Les membres du gouvernement ont répondu, selon M. Zebbar à 1.480 questions écrites sur un total de 1.811 questions introduites par les députés. Ce qui prouve que le gouvernement a choisi sciemment les questions sur lesquelles il a répondu.

Quelles sont les questions qui n’ont pas trouvé de réponse de la part de l’Exécutif ? Selon des députés de l’opposition parlementaire, elles concernent, notamment, les questions politiques et celles qui « touchent un fonctionnement et une gestion douteuse douteuses des secteurs ».

Zebbar a souligné que durant cette législature, 58 projets de loi, dont trois projets de loi organique, ont été adoptés par les députés.

S’agissant des sorties sur le terrain, M. Berrabah Zebbar a indiqué que les représentants des différentes commissions permanentes de l’APN ont effectué plus de 50 visites pour s’enquérir de « près des préoccupations des citoyens », outre l’organisation de plus de 30 journées parlementaires portant sur plusieurs thèmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here