Le président de la République a reconduit le gouvernement de l'ex-Premier ministre Noureddine Bedoui. Deux membres n’ont cependant pas gardé leurs postes, il s’agit du Premier ministre, Noureddine Bedoui et du ministre de l’Intérieur, Salah Eddine Dahmoune, tous deux remplacés dans ce nouveau gouvernement.

En effet, Noureddine Bedoui, Premier ministre dans le gouvernement de gestion des affaires courantes a été remplacé par le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum. Ce dernier avait été désigné ministre des affaires étrangères le 31 mars dernier. Il avait succédé à Ramtane Lamamra. Sabri Boukadoum avait occupé plusieurs postes importants tels que conseiller à l’ONU à New York, ambassadeur en Côte d’Ivoire et directeur Amérique au ministère des affaires étrangères.

Quant au ministre de l’Intérieur, Salah Eddine Dahmoune, il a été remplacé par le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville, Kamel Beldjoudi. Il est à rappeler que Salah Eddine Dahmoune a fait polémique avec ses propos déplacés. En effet, Dahmoune avait qualifié les manifestants de faux Algériens, traîtres, mercenaires, pervers, homosexuels. "Nous les connaissons un à un. Ils ont pris parti avec ces gens. Ils ne sont pas des nôtres" avait-il asséné.

Abdelmadjid Tebboune a reconduit les autres ministres, en attendant un véritable changement, puisque ce gouvernement a été maintenu provisoirement, le temps que le nouveau président s’installe et prenne ses marques. Ainsi, et selon plusieurs sources concordantes, un des candidats à la présidentielle pourrait probablement occuper un poste de ministre.