Plusieurs algériens mariés à des françaises sont empêchées de rejoindre leurs épouses en France. Ils sont toujours bloqués en Algérie à cause des visas. En effet, l’ambassade et les consulats de France en Algérie refusent de leur délivrer des visas d’entrée pour rejoindre leurs conjointes.

Ainsi, plusieurs couples se retrouvent séparés. Les services consulaires justifient souvent le refus d’octroi du fameux sésame par la formule : « Vous n’apportez pas la preuve de votre intention de mener une vie commune avec votre conjoint français ». Cette justification pose un véritable problème puisqu’elle est basée sur un procès d’intention.

Les services français trouvent aussi d’autres justifications ces derniers jours. Ils invoquent le rejet par une autre formule : « Votre projet d’installation revêt un caractère frauduleux, car il est sans rapport avec l’objet du visa de conjoint de ressortissant français que vous sollicitez ».

Ils sont plus de 100 couples qui vivent le calvaire de la séparation à cause de ce document d’entrée sur le territoire français. Ces hommes et ces femmes des deux rives de la Méditerranée se sont organisés pour se battre contre ce qu’ils considèrent comme une injustice. La majorité d’entre eux ont contracté leurs mariages lorsque le conjoint algérien vivait en situation irrégulière en France. Ces Algériens se retrouvent bloqués dans leurs pays depuis qu’ils y ont mis les pieds.

Témoignage d’une des victimes de la séparation

L’une des victimes de l’administration Katy Bouderballah qui vit à Reims loin de son conjoint bloqué à Mostaganem apporte un témoignage. "Je vis une situation difficile. Je me bats tous les jours pour faire venir mon mari auprès de moi, à Reims. Mais l’administration de mon pays m’en empêche" fait-elle savoir. Elle ajoute que son mari "vient de demander pour la quatrième fois un visa d’entrée en France, il a essuyé un refus, encore le fameux motif n° 7", en référence à l'absence d'une intention de mener une vie commune. "Pourtant, j’ai fourni toutes les preuves de vie commune. Livret de famille, différentes factures, attestation de travail, documents d’impôts… en vain" déplore-t-elle.

Elle estime que "la situation est bloquée. Ils tiennent nos maris en otage". La jeune femme épuisée révèle que toutes les issues sont fermées. "Nous avons demandé une aide juridique au tribunal administratif, ils ont refusé de nous l’accorder" précise-t-elle encore.

Plusieurs actions pour faire pression sur le gouvernement

Malgré les souffrances qu’elles subissent, les conjointes françaises ne baissent pas les bras. Elles ont organisé plusieurs rassemblements devant l’annexe du ministère des Affaires étrangères et de l’Europe à Nantes sans aucun résultat. Elles affirment que les autorités françaises se rejettent la balle. Ces femmes révèlent que "les consulats de France en Algérie semblent refuser systématiquement toute demande de visa de conjoint".

Cette situation intenable pour ces couples mixtes provoque beaucoup de drames humains. Elle a pour objectifs "de provoquer des séparations au sein de ces couples ou de faire traîner les choses jusqu’à épuisement", selon les collectifs qui regroupent les épouses françaises.

Lire aussi : Visa Schengen pour les Algériens : Ce qu'il faut savoir sur les nouvelles procédures