De nombreux établissements scolaires en Algérie, notamment privés, ont décidé unilatéralement de prendre des mesures préventives dans le but de faire face à la propagation du coronavirus.

Afin de minimiser tout risque de contamination par le virus chinois, une école privée d'Alger a adressé une note aux parents d'élèves, leur demandant de munir leurs enfants d'un flacon de gel antiseptique de 500 ml ou de cotiser à hauteur de 700 DA pour chaque élève pour l'achat des produits en question.

Dans la même note, la directrice de l'école privée recommande à tous les élèves de son établissement de se désinfecter les mains toutes les 45 minutes avec le gel antiseptique.

D'autres établissements scolaires ont demandé à leurs élèves de s'équiper de bavettes de protection, même si le ministère de la Santé et l'Organisation mondiale de la santé affirment que les masques médicaux ne protègent pas d'une éventuelle contamination. Ils expliquent que ce sont les sujets contaminés qui doivent porter ce genre de masque, pour ne pas propager le virus.

Il est utile de signaler que ces mesures de précaution ont été initiées par des écoles sans coordination avec le ministère de l'Éducation ou le ministère de la Santé. Ce dernier a fait savoir, jeudi 5 mars, à travers son directeur général, Djamel Fourar, qu'il travaille en étroite collaboration avec les différents secteurs, plus précisément celui de l'Éducation nationale, afin d'élaborer un plan de prévention.

Rappelons, par ailleurs, que le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique avait instruit, la semaine dernière, les établissements universitaires de mettre en ligne sur leurs plateformes numériques les cours, les travaux pratiques et les travaux dirigés, à compter du 15 mars, comme mesure préventive contre le Covid-19.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Le gouvernement annonce de nouvelles mesures