Le chef de l'Etat algérien Abdelmadjid Tebboune a ordonné, ce jeudi 12 mars, la fermetures des écoles primaires, des CEM et des lycées de tout le territoire national. Le Président a également donné, à travers un communiqué, l'instruction de fermer les universités et les instituts d’enseignement supérieur, à l’exception des collèges où des examens de rattrapage sont toujours en cours.

Sont concernés également par cette décision les établissements et centres de formations professionnels. Cette mesure, prise à titre préventif contre la propagation du coronavirus, a été décidée en consultation avec le conseil des ministres. Elle prendra effet à partir de ce jeudi.

Un plus tôt de cette journée de jeudi , le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a demandé à son homologue de l’Education nationale de rapprocher la date des vacances scolaires d’une semaine, toujours à cause de l'évolution du Covid-19.

Il faut dire que la situation liée au coronavirus devient de plus en plus inquiétante en Algérie. Un pays qui a enregistré dans la matinée de ce jeudi son premier décès causé par l'épidémie, déclarée pandémie depuis mercredi 11 mars par l'OMS.

Le bilan des cas infectés par ce virus a atteint jusque-là 24 personnes et deux nouvelles wilayas sont désormais touchées. Il s'agit de Souk Ahras et de Tizi Ouzou, qui compte chacune un cas. Selon le ministère de la Santé, l'Algérie est actuellement entre le stade 1 le stade 2 de lutte contre le coronavirus. Pour rappel, mardi 10 mars, le ministre de la Santé avait déclaré qu'il n'y avait pas lieu de s'alarmer et d'avancer les vacances scolaires, car la situation n'était pas dramatique.

Lire aussi : Coronavirus : Le président de l’Ordre des médecins tire la sonnette d’alarme