L’ambassade des Etats-Unis en Algérie a réagi, dans un communiqué rendu public lundi 4 mai, au report de l'annonce des résultats de la loterie américaine 2021. Elle assure que les résultats, retardés pour cause du coronavirus, n’auront aucun impact négatif sur le prétraitement et la planification des entrevues DV-2021.

L'ambassade a informé que les résultats de la DV Lottery 2021, prévus initialement pour ce 5 mai , sont reportés officiellement au 6 juin 2020. Elle assure, toutefois, que ce report n’affectera pas le programme des entretiens qui devrait commencer en octobre prochain.

La représentation diplomatique explique que l'annonce des résultats est repoussée à cause de la crise sanitaire mondiale due au coronavirus. "Les ressources du Département d'État sont actuellement utilisées dans son rôle dans la réponse à la pandémie de COVID-19. La priorité est donnée à l'aide des citoyens américains à l'étranger," indique le communiqué. 

L'ouverture retardée "n'aura pas d'incidence négative sur notre capacité à pré-traiter et à planifier les entrevues DV-2021, qui devraient commencer le 1er octobre 2020'', souligne le communiqué. 

Par ailleurs, l’ambassade fait savoir que les participants retenus seront notifiés de la démarche à suivre. En effet, ces derniers auront accès à une plate-forme qui leur permettra de formuler des demandes de DV pour eux-mêmes ainsi que pour les membres de leur famille éligibles au programme.

Donald Trump veut supprimer la loterie américaine

A rappeler que l’annulation de ce programme d’immigration sélective cette année a été sérieusement envisagée en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Le président américain, Donald Trump, avait signé, le 24 avril dernier, le décret suspendant temporairement la délivrance de cartes vertes pendant 60 jours. Cette mesure ne s’applique pas aux visas de travail temporaires mais aux seules cartes vertes qui offrent le statut de résident permanent.

D'ailleurs, Donald Trump n’a jamais caché son hostilité au programme de loterie américaine. En effet, si ça ne tenait qu’à lui, le programme aurait été supprimé depuis son élection à la tête de la Maison blanche. Cela dit, la décision a été instaurée par le congrès américain durant les années 90. Et de ce fait, seul le congrès américain est à même de l’abolir.

Selon l’Institut de la politique d’immigration, cette suspension bloquera environ 52 000 personnes cherchant à s’installer légalement en Amérique sur la période de 60 jours, lors de laquelle elle est en vigueur.