Fin de cavale pour le sinistrement célèbre chef terroriste algérien Abdelmalek Droukdel. Il a été abattu mercredi 3 juin par l’armée française au nord du Mali. C’est ce qu’a annoncé, vendredi 5 juin, la ministre française des Armées, Florence Parly, sur son compte Twitter. L’émir d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été neutralisé en compagnie de ses proches collaborateurs

Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelwadoud, une des figures du terrorisme islamiste en Algérie et aux pays du Sahel, notamment, ne sévira plus. Il a été tué le 3 juin dernier par l’armée française au cours d’une opération au nord du Mali.

C’est la ministre française des Armées, Florence Parly qui en a fait l’annonce, vendredi 5 juin, sur son compte Twitter. Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali , écrit-elle. Elle s’est félicitée que “ce combat essentiel pour la paix et la stabilité dans la région vient de connaître un succès majeur”.

Vétéran des groupes terroristes islamistes

Né en 1970 à Meftah, en Algérie, Abdelmalek Droukdel avait pris la tête, en 2004, du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), devenu en 2007 Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Une organisation qui a rallié, en 2006, le groupe terroriste international Al-Qaïda. Le mouvement se fixe alors comme mission de fédérer l’ensemble des groupes salafistes en Afrique du Nord.

Plusieurs attentats à son actif

Depuis quelques années, Droukdel dirigeait plusieurs groupes djihadistes sahéliens. Ce sanguinaire a été, en outre, le commanditaire de plusieurs attentats ayant fait des dizaines de victimes.

Il a été, notamment, derrière la série d’attentats enregistrée en avril et en décembre 2007 à Alger, causant des dizaines de morts. Le mois de juillet de la même année, il a également été le cerveau d’une attaque qui a fait 10 morts à Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira, en Kabylie.

Lire aussi : Algérie : L’armée capture un dangereux terroriste