Le ministère de la Défense nationale a annoncé, ce mardi 11 août, des poursuites judiciaires à l'encontre de trois anciens hauts responsables de l'armée algérienne. Il s'agit en l’occurrence de l'adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira, du commandant Darouiche Hichem ainsi que du général à la retraite Ghali Belksir.

Dans un communiqué rendu public ce mardi, le Directeur de la justice militaire au ministère de la Défense nationale « informe l'opinion publique des poursuites judiciaires engagées par le parquet militaire de Blida » à l'encontre « de l'Adjudant-chef à la retraite BOUNOUIRA Guermit, du Commandant DAROUICHE Hichem, et du Général à la retraite BELKSIR Ghali, conformément à l'article 63, alinéa 2 du Code Pénal ».

L’institution militaire indique que les anciens hauts responsables militaires sont poursuivis pour « le chef d'accusation de haute trahison (possession d'informations et de documents secrets pour les remettre à des agents d'un pays étranger) ».

Suite à quoi, le MDN souligne que « le juge d'instruction militaire de Blida a mis en détention provisoire les deux accusés BOUNOUIRA Guermit et DAROUICHE Hichem en vertu d'un mandat de dépôt à l'établissement pénitentiaire militaire de Blida, et a émis un mandat d'arrêt à l'encontre de l'accusé BELKSIR Ghali ».

Rappelons que le même ministère avait « catégoriquement » démenti, le 5 août dernier, les « informations mensongères » sur le général-major Meftah Souab à propos de sa « fuite dans l’un des pays européens et qu’il fait l’objet de poursuite judiciaire en Algérie ».

Lire aussi : Algérie : L’ancien patron du renseignement Wassini Bouazza incarcéré