Les éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, vendredi 21 août, un couple qui s'adonnait au charlatanisme dans leur domicile conjugal, situé dans la commune de Mechtras, à 32 km au sud de la ville de Tizi Ouzou, indique le journal arabophone El Khabar.

Selon la même source, des membres de la division régionale de la gendarmerie nationale de Tizi Ouzou, en Kabylie, ont mis fin aux activités scabreuses d’un couple de charlatans.

La résidence des mis en cause a été fouillée par les forces de la gendarmerie, après l'obtention d’un mandat de perquisition. Les éléments de sécurité y  ont découvert plusieurs objets, dont des talismans et des livres de magie, ainsi que des carcasses d'animaux, utilisés vraisemblablement lors de "rituels de sorcellerie". Arrêté, le couple a été déféré devant les autorités judiciaires compétentes pour "charlatanisme".

Des livres de sorcellerie et des carcasses d'animaux

Il faut dire que ce phénomène prend une place de plus en plus importante dans la vie des Algériens. Pour rappel, mercredi 17 juin, les services de sécurité de la wilaya d’Oran, dans l’ouest de l’Algérie, avaient arrêté un homme d’une soixantaine d’années, accusé de "sorcellerie, de fraude et d’escroquerie".

Ces pratiques, conjuguées à la crédulité de certains, se terminent parfois par d’horribles drames, comme ce fut le cas à Guelma, où une petite fille a succombé à une violente séance d'exorcisme (Roqia), il y a environ trois mois. Les services de sécurité de cette wilaya de l'est avaient arrêté le raqi responsable de la mort de la fillette, âgée de seulement 10 ans. Le rapport médico-légal a révélé des traces de torture et de brûlures sur le corps de la victime.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

Lire aussi : Rites de sorcellerie en Algérie : Incroyable découverte dans la maison d’un Raqi sorcier