Les services de sécurité du deuxième arrondissement de la sûreté urbaine de la wilaya de Souk Ahras, à quelque 500 kilomètres de l'est de la capitale Alger, ont procédé à l’arrestation d’un homme accusé de charlatanisme et d'atteinte aux préceptes de l'islam, indique ce jeudi 26 novembre le média francophone El Watan.

Selon la même source, grâces aux renseignements récoltés et faisant état des agissements douteux de cet homme, un mandat de perquisition a été délivré aux éléments de la sûreté en question par le procureur de la République.

Une descente à l’intérieur du domicile du suspect a alors été effectuée. Ce dernier a été surpris en flagrant délit. Il avait en sa possession des produits destinés à la préparation de potions et autres solutions suspectes. Plusieurs sortes de talismans et d'amulettes ont été également retrouvés sur les lieux.

L'homme sera jugé pour atteinte aux préceptes de l’islam

Des versets coraniques, utilisés de manière préjudiciable, et des indices de profanation du Coran ont été, aussi, relevés par les enquêteurs et serviront de pièces à conviction contre le prévenu. Ce dernier a été placé en détention provisoire en attendant sa comparution pour « sorcellerie », « charlatanisme » et « atteinte aux préceptes de l’islam par le recours à de procédés attentatoires au Livre Saint ».

Il importe de noter que les forces de sécurité ont mené plusieurs descentes similaires à travers le pays, ces derniers mois. Souvent, en plus du charlatanisme, les mis en cause répondent à d'autres chefs d'accusation, comme « atteinte à l'islam ».

Il est aussi arrivé que des charlatans soient impliqués dans d'autres affaires criminelles, comme ce fut le cas à Alger, en août dernier, où un « sorcier » d'origine subsaharienne a été arrêté pour « charlatanisme » mais aussi pour « proxénétisme », et « trafic de drogue ».

Lire aussi : Algérie : Arrestation d’une « fausse couturière » pour charlatanisme et fraude