Les services de police de la commune de Souk Naâmane, relevant de la wilaya d'Oum El Bouaghi, dans l'est de l'Algérie, ont procédé à l’arrestation d’un charlatan qui se faisait passer pour un sorcier, indique, jeudi 10 décembre, le média arabophone Echorouk.

Selon la même source, grâce aux diverses informations récoltées auprès des voisins du charlatan, les forces de police, munies d'un mandat de perquisition délivré par l’autorité judiciaire territorialement compétente, ont procédé à une descente à l’intérieur du domicile du suspect.

Sur les lieux, de nombreux objets ont été découverts, tels que des talismans, des incantations, plusieurs produits liquides ainsi que des morceaux de tissu utilisés par les charlatans dans de prétendus rituels de magie. Les forces de police ont également saisi d'autres objets, dont une arme blanche (une grande épée), ainsi que des vidéos et des exemplaires de CD, dont le contenu devait être examiné ultérieurement par les éléments de la police pour déterminer s'il constitue une infraction à la loi.

Ces derniers temps en Algérie, les services de sécurité intensifient la chasse aux faux raqis et autres charlatans qui profitent de la détresse et de la crédulité de leurs clients pour s'enrichir. Il faut rappeler qu'en plus de l’escroquerie, certaines pratiques de charlatans mettent réellement en danger la vie des autres.

À lire aussi :  France : Une femme giflée par un homme qui trouvait sa jupe trop courte

Plusieurs décès sont d'ailleurs survenus à cause de ces pratiques. Ce fut le cas à Guelma, en juin dernier, lorsqu'une fillette a succombé à une séance d'exorcisme violente. Le rapport médical préliminaire a révélé des traces de torture physique et de brûlures sur le corps de l'enfant, âgée de seulement 10 ans.

Lire aussi : Kabylie : Un couple arrêté pour charlatanisme et sorcellerie