Un homme de 76 ans et un autre de 60 ans ont été arrêtés dernièrement dans la wilaya de Ghardaïa, dans le sud de l’Algérie, pour trafic de faux billets et de pièces d’or contrefaites. Les deux mis en cause, qui étaient à la tête d’un important réseau criminel, utilisaient les réseaux sociaux pour arnaquer leurs victimes.  

Selon le journal Ennahar, la bande d’escrocs proposait sur Facebook de l’or et de la devise à faible coût. Des offres « alléchantes » pour les internautes en quête de « bonnes affaires ». C’est ainsi que les deux hommes et leurs complices auraient réussi à escroquer plusieurs clients.

Mais leur stratagème ne pouvait pas durer éternellement. Car parmi les personnes arnaquées, deux ont déposé plainte. Elles ont témoigné aux services de sécurité qu’elles s’étaient « fait avoir » par des personnes qui leur avaient vendu 500 gr d’or qui s’est révélé faux, contre 350 millions de centimes.

13 000 euros en fausse monnaie et 4 kg d’or contrefait découverts

Ainsi, les éléments de la Sûreté de daïra de Mtlili, relevant de la wilaya de Ghardaïa, ont ouvert une enquête. Leurs investigations les ont conduits vers un homme de 76 ans et un autre de 60 ans. Les doutes des services de sécurité se sont vite confirmés, puisque, lors de la perquisition des domiciles des deux suspects, les enquêteurs ont découvert plus de 4 kg d’or contrefait et une importante somme en fausse monnaie, estimée à plus de 13 000 euros.

Les enquêteurs ont également mis la main sur un autre montant de plus de 226 millions de centimes, en plus d’un petit matériel informatique utilisé pour la confection de faux billets de banque. Les investigations ne se sont pas arrêtées là. Les services de sécurité ont appréhendé trois autres présumés escrocs et complices des deux principaux suspects. Ces trois derniers détenaient également une quantité de fausses pièces d’or ainsi qu’une somme d’argent en dinars. Les cinq prévenus ont été placés sous mandat de dépôt.