Un autre spécialiste de la Santé publique tire la sonnette d’alarme sur la situation sanitaire en Algérie causée par la pandémie de Covid-19. Il s’agit du président du Syndicat national des praticiens de le santé publique (SNPSP), le docteur Lyes Merabet qui n’a pas caché son inquiétude face à la recrudescence du coronavirus enregistrée depuis quelques jours dans la pays. Intervenant sur les ondes de la radio locale de la wilaya de Sétif, le président du SNPSP a affirmé que des mesures urgentes s’imposent pour éviter un scénario catastrophique.  

La situation sanitaire ne cesse de se dégrader en Algérie depuis quelques jours. Des spécialistes en la matière, à l’instar du président du Syndicat national les praticiens de le santé publique (SNPSP), le docteur Lyes Merabet, craignent le pire pour les jours à venir. Ce dernier estime en effet que le bilan quotidien des nouvelles contaminations risque de s’exploser. « Nous n’écartons pas les bilans en milliers de contaminations quotidiennes d’ici à 15 jours, d’autant que ce variant se propage très rapidement comparativement à le souche initiale de virus », a-t-il expliqué lors d’une interview accordée ce dimanche 11 juillet à la radio locale de la wilaya de Sétif.

Il a d’ailleurs sonné l’alerte et a invité les citoyens à respecter les mesures préventives de lutte contre le coronavirus. Il a ainsi mit en garde contre « l’explosion de le situation épidémiologique dans un proche avenir si les citoyens ne s’adonnent pas immédiatement aux mesures de préventions ». Pour lui, des mesures doivent être prises en extrême urgence pour espérer maitriser la situation.

Lutte contre la pandémie de Covid-19 : Les autorités algériennes haussent le ton

Il faut dire que les autorités ne sont pas restées insensible devant cette situation. Le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a ordonné, samedi 10 juillet, de nouvelles mesures préventives pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le chef de l’État a décidé d’une réactivation « ferme » des restrictions préventives et l’accélération de la cadence de vaccination.

Le directeur général de l’Institut Pasteur Algérie (IPA), le docteur Fawzi Derrar, a indiqué lors de son passage à la chaine Ennahar TV ce dimanche que les autorités hausseront le ton pour faire respecter ces mesures. Ainsi, les commerçant et les transporteurs de voyageurs risquent de se voir radiés s’ils ne font pas respecter ces conditions sanitaires de lutte contre le coronavirus.

En outre, le directeur de l’IPA, comme l’ensemble des spécialistes et comme les autorités du pays, invite les citoyens à se faire vacciner. Pour lui, la vaccination est la seule solution pour éviter au pays de sombrer. Il est par ailleurs à noter que le ministre de la Santé a écarté, ce dimanche, l’éventualité d’un retour au confinement sanitaire.