Le célèbre commentateur algérien du groupe beIN Sport, Hafid Derradji, a lancé un coup de gueule suite à la décision prise par les pouvoirs publics à propos de l’allégement des mesures de confinement sanitaire pour certaines catégories de citoyens de retour au pays.  

Dans une note adressée à plusieurs organismes, datée du 15 juillet, le premier ministère a communiqué les catégories de voyageurs exemptées des mesures de confinement à leur entrée sur le territoire algérien. Il s’agit de trois catégories de voyageurs rejoignant l'Algérie depuis l’étranger, qui ne sont pas concernés par les mesures de confinement obligatoire de cinq jours.

Trois catégories de voyageurs ne seront plus soumises à un confinement sanitaire obligatoire

Les services du premier ministère ont énuméré trois catégories de voyageurs qui ne seront plus soumis à un confinement sanitaire obligatoire de cinq jours, à leur arrivée en Algérie. Il s’agit des « voyageurs qui accompagnent les dépouilles rapatriées pour être inhumée en Algérie et les personnes ayant subi une opération chirurgicale ou souffrant de maladies chroniques », indique la note.

Selon la même source, « les personnes âgées de 80 ans et plus » seront également exemptées des mesures de confinement de cinq jours à leur entrée sur le territoire national. La note des services du premier ministère précise également que les « personnes exemptées du confinement sont dans l’obligation de présenter une attestation de vaccination contre le Covid-19 ».

Le coup de gueule de Hafid Derradji contre les mesures du Premier ministre

Malgré cette mesure d’allègement, de nombreuses voix continuent de s’élever contre le maintien du confinement obligatoire. Parmi ces voix qui se font entendre, celle de Hafid Derradji. Le célèbre commentateur sportif de la chaîne BeIN Sports qui n’a pas manqué de critiquer cette mesure du Premier ministre algérien.

« Tu ne peux entrer en Algérie qu’en étant mort » s’indigne Hafid Derradji

« Tu ne peux entrer en Algérie qu’en étant mort, malade ou si tu as plus de 80 ans », écrit le 17 juillet sur sa page Facebook Hafid Derradji, qui dénonce une décision « insensée ». « Si ces (catégories) sont tenues de présenter une preuve de vaccination, pourquoi priver les autres Algériens vaccinés d’entrer sur le territoire national ? Pourquoi cette discrimination entre les uns et les autres ? Quel sort pour les Algériens résidents en Asie, en Amérique, en Afrique, au Canada et dans les pays du Golfe ? N’ont-ils pas le droit de rentrer dans leur pays ? », s’indigne le célèbre journaliste algérien établi à Doha au Qatar.

Hafid Derradji dénonce le favoritisme accordé aux voyageurs de Qatar Airways

« Doivent-ils attendre de mourir, de subir une intervention chirurgicale ou d’atteindre l’âge de 80 ans pour pouvoir rentrer ? », poursuit-il. Hafid Derradji a également dénoncé le fait que « des voyageurs étrangers peuvent entrer en Algérie à bord des vols de Qatar Airways sans passer par le confinement obligatoire imposé aux Algériens ».

« Tu ne pourras pas rentrer en Algérie sans passer par la France, l’Espagne, l’Italie… » s’insurge Hafid Derradji

L’ancien journaliste de l’ENTV, s’est aussi montré critique contre le programme de vols restreint autorisé par les pouvoirs publics et le choix des destinations. « Si tu meurs, tu es malade ou tu as 80 ans, tu ne pourras pas rentrer en Algérie sans passer par la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Tunisie et la Turquie », poursuit Hafid Derradji. « Avant le 1er juin, les Algériens pouvaient rentrer avec une autorisation des consulats, mais après l’ouverture toutes les portes sont fermées devant eux », conclut-il.

Des ressortissants algériens réclament la levée des mesures de confinement et la réouverture totale des frontières

La sortie de Hafid Derradji a fait réagir de nombreux internautes algériens, notamment ceux établis à l’étranger. Ces derniers ont largement commenté et partagé le message du journaliste de beIN Sport. La majorité des réactions étaient en faveur de la levée des mesures de confinements et surtout pour la réouverture totale des frontières.

Plusieurs spécialistes et experts de la santé ont également plaidé pour l’allégement des mesures sanitaires pour les voyageurs algériens. « Personnellement, j’ai toujours plaidé pour le fait que les voyageurs qui disposent d’un « pass vaccinal » avec une PCR négative puissent rentrer au pays sans le besoin d’un confinement », a affirmé à ce propos le docteur Bekkat Berkani, ce dimanche 18 juillet, dans un entretien au site d’information TSA.