La Confédération africaine de football a annoncé, ce lundi 19 juillet 2021, la date du tirage au sort des coupes inter clubs pour la saison prochaine. L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous ? C'est la question qui pourra tarauder le grand public sportif algérien, sachant que le championnat de Ligue 1 est loin d'être terminé.

Le tirage au sort est prévu pour le 15 août, au plus tard, a indiqué la Confédération africaine de football (CAF) dans un communiqué rendu public sur son site officiel. De ce fait, pour être de la partie, la Ligue de football professionnel (LFP) doit communiquer les noms des représentants algériens avant le 15 août. Afin de connaitre les noms des clubs qualifiés pour la ligue des champions et la coupe de la CAF, le championnat de la Ligue 1 doit arriver à terme. La LFP peut-elle donc relever ce défi ?

Il faut dire que l'instance dirigeante du football algérien sera appelée à livrer une véritable course contre la montre afin de réussir ce challenge et ne pas priver l'Algérie d'une participation à cette compétition africaine. Il faut savoir qu'il reste encore 6 journées à disputer en championnat de la Ligue 1. Cela en plus des quatre matchs en retard, ainsi que la finale de la Coupe de la ligue. Des voix s'élèvent depuis quelques jours appelant à mettre fin au championnat avant terme et dégager les représentants algériens selon le classement établi à la journée de cette baissée des rideaux. Cette option ne semble toutefois pas faire l'unanimité ; plusieurs clubs pouvant prétendre terminer champions.

Vers un calendrier infernal des matchs de la Ligue 1 algérienne

Les responsables du football en Algérie n'ont donc que le choix d'aller au terme du championnat. Pour ce faire, ce sont surtout les clubs qui seront appelés à consentir des sacrifices. Il est évident que pour réussir le pari, la LFP va soumettre les équipes à un calendrier infernal. Les clubs de la Ligue 1 seront ainsi appelés à jouer au moins deux fois par semaine.

La JSK, qui compte quatre matchs de retard, sera l'équipe la plus « lésée » par cette situation. Une situation qui était prévisible, il faut le dire, à cause des décisions prises au début de la saison. En optant pour un championnat avec 18 clubs, la LFP n'a certainement pas mesuré les conséquences.