Comme chaque année l'examen du bac en Algérie amène son lot de scandales et de rumeurs. En effet, ces derniers jours des informations ont circulé sur l'octroi du bac aux élèves ayant eu une moyenne égale ou supérieure à 9. Cette information, relayée par certains médias algériens, a été démentie par le ministre de l'Éducation nationale, ce jeudi 22 juillet, dans une déclaration sur sa page Facebook. 

Le ministre de l'Éducation affirme que la moyenne d'accès est de 10/20

Ainsi, le ministère de l'Éducation nationale a réagi à cette information qui a circulé notamment sur les réseaux sociaux. Cette fausse information largement partagée a donc été démentie par le ministre de l'Éducation nationale. Abdel Hakim Belaabed a écrit [archive] : « en réponse aux rumeurs qui circulent  sur les réseaux sociaux sur la moyenne de 9 pour l'obtention du bac. Je démens cette information. La moyenne d'obtention du Bac est de 10 ».

Le ministre de l'Éducation rétracte - Un 9,5 suffit

Il faut dire que la communication du ministre de l'Éducation connait certains couacs. En effet, alors qu'il a affirmé sur sa page Facebook que la moyenne d'obtention du bac est de 10 cette année, il a fini par retirer sa publication plus tard dans la journée du 22 juillet, alors que plusieurs sources médiatiques révèlent le ministre de l’Éducation nationale a indiqué lors de sa conférence de presse que la moyenne d’obtention du bac a été fixée cette année à 9,5/20.

Le diplôme du baccalauréat 2020 a été octroyé avec une moyenne de 9/20

Il faut dire que ces rumeurs ont pour origine la décision prise l'année passée sur la moyenne d'obtention du Bac. Des internautes ont partagé cette information ces derniers jours, alors qu'elle date d'une année. En effet, pour le Bac 2020 les candidats ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 9/20 à l’examen du Baccalauréat ont été admis « à titre exceptionnel ». Cette mesure a été prise par l'ancien ministre Mohamed Ouadjaout.
Cette décision a fat polémique en Algérie. Le ministre avait alors expliqué qu'elle a été prise « en application des dispositifs et mesures exceptionnelles relatives à l’organisation des examens scolaires session 2020, dans le contexte de la propagation de la pandémie de la Covid-19 ».Cependant ,de nombreux internautes avaient affirmé que vu le niveau de nos universités, la décision du ministre était venue achever le peu de crédibilité qui reste à cet examen dans le pays.