L’homme d’affaires marocain Aziz Akhannouch a été nommé, vendredi 10 septembre 2021, chef du gouvernement par le roi Mohammed VI après le triomphe de son parti libéral aux dernières élections législatives au détriment des islamistes au pouvoir.

Le Roi Mohammed VI « a reçu vendredi 10 septembre 2021 au Palais royal à Fès M. Aziz Akhannouch, que le souverain a nommé chef de gouvernement, et l’a chargé de former le nouveau gouvernement […] conformément aux dispositions constitutionnelles », selon un communiqué du Palais royal.

L’homme d’affaires Aziz Akhannouch succède à l’islamiste Saadeddine Othmani

Grand vainqueur du scrutin législatif 8 septembre dernier, son parti, le Rassemblement national des indépendants (RNI), a remporté 102 des 395 sièges de la Chambre des représentants. Il est arrivé loin devant le Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) qui s’est effondré avec seulement 13 élus, selon les résultats du ministère de l’Intérieur après dépouillement de l’ensemble des bulletins.

Après son succès, Aziz Akhannoucha déclaré : « C’est une victoire pour la démocratie » et « une expression explicite de la volonté populaire pour le changement ».  L’homme d’affaires Aziz Akhannouch succède ainsi à l’islamise du PJD Saadeddine Othmani à la tête du gouvernement marocain.

Ce parti de Aziz Akhannouch, considéré proche du palais a pris part à toutes les coalitions gouvernementales depuis 23 ans, sauf pendant une brève période entre 2012 et 2013. « Le principal engagement du parti est de travailler sérieusement tant que nous jouissons de la confiance des citoyennes et citoyens, en vue d’améliorer leur quotidien, de réaliser leurs aspirations et de regagner la confiance en leurs représentants », a promis Aziz Akhannouch.

Qui est le nouveau chef du gouvernement Aziz Akhannouch ?

Aziz Akhannouch, qui pèserait 2 milliards de dollars selon le magazine Forbes, a fait son baptême politique en 2007 après avoir été nommé ministre de l’Agriculture sous les couleurs du RNI, qui fait partie de la coalition gouvernementale sous la direction des islamistes. Discret et peu disert dans les médias, Aziz Akhannouch conserve son poste de ministre de l’Agriculture même quand son parti quitte la coalition gouvernementale entre 2012 et 2013 après la victoire historique des islamistes en 2011 dans le sillage du Printemps arabe. Aziz Akhannouch a gardé ce portefeuille stratégique de l’économie marocaine jusqu’à ce jour. Désormais, il aura la lourde tâche de former un nouveau gouvernement qui aura à gérer les affaires marocaines pour au moins les 5 prochaines années.