La police espagnole a procédé la semaine écoulée à une saisie record de drogue en provenance du Maroc. Estimée à 26 tonnes de cannabis, la drogue était destinée à inonder le marché français. Elle a été toutefois interceptée au niveau de la ville de Grenade, en Espagne, dans la nuit du 4 au 5 septembre, indiquent plusieurs sources médiatiques.  

Sept personnes ont été arrêtées, 5 en Espagne et 2 en France, lors de cette opération effectuée dans le cadre de la technique de la police française « livraison surveillée », qui consiste à laisser passer de la drogue aux frontières pour mieux démanteler les réseaux de revente.

Les 26 tonnes de drogue étaient destinées à inonder le territoire français

Le camion chargé de cette « marchandise » a embarqué d’ailleurs de la ville marocaine de Tanger à bord d’un navire sans qu’il ne soit inquiété. On le laisse également passé au contrôle une fois en Espagne. Ce véhicule qui était bien entendu sous surveillance policière a pris la route à destination de la France. Cette drogue était destinée à « alimenter plusieurs organisations criminelles » et « irriguer une grande partie du territoire Français », a expliqué à l’AFP la cheffe de l’Ofast, l’office antistupéfiants français chargé de l’enquête, Stéphanie Cherbonnier.

Après quelques kilomètres de route, les présumés trafiquants se sont rendu compte qu’ils étaient surveillés. C’est ainsi qu’ils ont décidé de ne pas se diriger vers la France. Les policiers espagnols sont ensuite intervenus pour mettre la main sur ce camion, un 38 tonnes, qui était à trois quarts chargé de cannabis, indiquent des sources médiatiques françaises. Celle-ci était conditionnée dans des ballots de résine de cannabis, ou encore des boîtes en carton, ajoutent les mêmes sources citant toujours la cheffe de l’Ofast.

Cette dernière a affirmé que la réussite de cette opération, qui a mobilisé une centaine d’enquêteurs côté français, a été possible grâce à la coopération des services de sécurité espagnols et marocains.