Le dispositif de confinement instauré en Algérie depuis mars 2020 pour contenir la pandémie de Covid-19 a été réaménagé pour 31 wilayas du pays pour une durée de 15 jours, ont annoncé les services du Premier ministère ce lundi 13 septembre 2021 à travers un communiqué.

Wilayas concernées par le confinement sanitaire en Algérie

Le confinement, qui entrera en vigueur dès ce mardi 14 septembre, sera observé de 22 h jusqu’au lendemain à 5 h. Les wilayas concernées par ce dispositif sont : Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Béjaïa, Béchar, Bouira, Blida, Tébessa, Tlemcen, Tizi- Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Saïda, Skikda, Sidi Bel Abbès, Annaba, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdès, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Naâma, Aïn Témouchent et Relizane.

Levée de suspension pour les salles de sports, les centres culturels, les bibliothèques et les marchés automobiles

Les services du Premier ministère ont annoncé la levée de la mesure de suspension pour trois activités : Il s’agit des marchés de véhicules d’occasion, les salles de sports et les maisons de jeunes et centres culturels et les bibliothèque.

Ces dispositions s’jouent à celles décidées le 30 août dernier et qui concernent « la levée de la mesure de suspension de l’activité de transport urbain et ferroviaire des voyageurs durant les week-ends dans toutes les wilayas concernées par le confinement partiel à domicile ».

Il est clair que ces allégements ont été pris par le gouvernement suite à l’amélioration à travers les différentes wilayas du pays de la situation sanitaire liée au coronavirus. En effet, force est de constater que le nombre des nouvelles contaminations quotidiennes enregistre une baisse depuis quelques jours.

Covid-19 : Gare à la baisse de vigilance !

Les service du Premier ministère appelle cependant la population à ne pas baisser la garde et à rester vigilants pour éviter toute mauvaise surprise à l’avenir. Il va sans dire que malgré l’accalmie, l’Algérie – à l’instar des pays du monde entier – n’est pas encore sortie de l’auberge. Des spécialistes n’écartent pas 4e vague qui pourrait envahir le pays dans les prochains mois, voire dans les prochaines semaines.

Les autorités algériennes ne cessent d’ailleurs d’inviter la population à aller se vacciner. Pour eux, en plus du respects des mesures barrières, la vaccination demeure la seule solution pour contrecarrer cette maladie qui a fait des milliers de morts dans le pays depuis son apparition en 2019.