Le bras de fer qui oppose depuis quelques semaines Cherif Mellal et Yazid Yarichène au sein de la JS Kabylie continue. Ce lundi 13 septembre, il a failli prendre des proportions alarmantes. Les deux protagonistes accompagnés de leurs collaborateurs se sont retrouvés au niveau du siège du club, où la tension est monté de plusieurs crans. 

Ce lundi 13 septembre 2021 s’annonçait crucial pour la JSK. Yazid Yarichène et ses proches collaborateurs avaient annoncé qu’ils allaient se rendre au niveau du siège du club pour prendre leur fonctions en tant que nouvelle direction de la formation kabyle.

C’est ce qu’ils ont d’ailleurs fait. Après avoir avoir animé un point de presse lors duquel ils ont affirmé qu’ils représentent la direction légitime du club, ils se sont dirigé au siège de la JSK en vue de s’y introduire et s’y installé en tant que nouvelle direction.

JSK, Cherif Mellal, Yazid Yarichène et pourparlers

Sur place, ils trouvent cependant Chérif Mellal et ses collaborateurs qui les attendaient avec la ferme intention de ne pas laisser entrer leurs « adversaires ». Des pourparlers se sont engagés en présence d’une foule nombreuses. Une atmosphère éclectique a régné sur les lieux.

Selon un communiqué rendu public ce soir par la direction de Chérif Mellal, une rencontre a été tenue ensuite au niveau du bureau du club entre d’un côté le directeur général de la SSPA/JSK, Nassim Benabderahmane, l’avocat maitre Meftah et de l’autre des représentants de la direction de Yazid Yarichène.

La réunion s’est terminée en queue de poisson. Selon le même communiqué, les collaborateur de Cherif Mellal ont demandé « des documents probants prouvant justifier l’intronisation au niveau du siège » de Yarichène et compagnie. En fait, Mellal et les siens, qui ne reconnaissent pas la légitimité de Yarichène et de son équipe, exigent « une décision exécutive de la justice » pour quitter les lieux. Ainsi, la situation demeure toujours confuse au sein du club le plus titré d’Algérie.