Le phénomène de l’immigration clandestine prend des proportions alarmantes en Algérie. Des dizaines de harraga tentent quotidiennement de rejoindre les côtes européennes. D’ailleurs, en une seule nuit, près de 90 migrants clandestins algériens ont pu rejoindre les côtes espagnoles.

En effet, sept embarcations pneumatiques transportant 87 migrants clandestins algériens ont été interceptées dans la nuit du 12 au 13 septembre aux larges des côtes d’Alicante et Murcie, ont annoncé, ce mardi 14 septembre, les autorités locales et les services de secours. À Alicante, des éléments des services de secours et de la Garde civile ont localisé 5 embarcations sur les côtes de Santa Paola, Benidorm, Pilar de la Horadada et Alfas del Pi, avec 59 migrants clandestins d’origine algérienne à bord, dont 2 mineurs.

87 harraga algériens à bord de 7 embarcations interceptés aux larges de l’Espagne

Deux autres embarcations, transportant 28 Algériens, ont été interceptées au niveau des côtes de Carthagène (Murcie), a indiqué la délégation du gouvernement espagnol. Les migrants clandestins algériens, retrouvés en bon état de santé, ont été pris en charge par les services de la Croix-Rouge.

2 217 harraga algériens ont atteint les côtes espagnoles en juillet dernier

Le 6 septembre dernier, onze embarcations pneumatiques transportant près de 160 migrants clandestins algériens ont été interceptées sur les côtes espagnoles en à peine 48 heures, ont rapporté les autorités locales de Murcie et les services de secours. Le 5 août, six embarcations – avec 71 harraga algériens à leurs bords – ont été interceptées dans les mêmes régions d’Espagne. Durant le mois de juillet dernier, 2’217 harraga algériens ont réussi à atteindre les côtes espagnoles. Selon le décompte des autorités locales espagnoles, 73% (4’005) des migrants irréguliers qui ont atteint la péninsule et les îles Baléares au cours du premier semestre de l’année en cours étaient des Algériens.