L'attaquant de l'OGC Nice, Andy Delort, jusque-là régulièrement convoqué en sélection algérienne, a décidé de renoncer à la prochaine Coupe d'Afrique des nations pour privilégier son club. 

Delort reviendra-t-il en sélection après sa décision surprenante de prendre « une pause » ? Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui Andy Delort ne risque pas de revenir en sélection tant que Djamel Belmadi sera là. Très agacé, le sélectionneur algérien a clairement pointé du doigt l'attitude d'Andy Delort à l'issue de sa conférence de presse. « Il m’a envoyé un message en me disant qu’il voulait mettre l’équipe nationale entre parenthèses pendant un an. [...] J’ai fini par avoir une discussion avec lui, je lui ai reproché le fait de prendre une telle décision. C’était très houleux, je lui ai signifié que ce n’est pas de cette manière qu’on agit », a souligné Belmadi, très agacé.

Un départ définitif d'Andy Delort de l'équipe d'Algérie ?

« Il était dans cette liste (pour jouer contre le Niger) comme dans toutes les listes depuis qu’il est Algérien. De facto, il n’est plus sélectionnable. Peut-être dans un an, peut-être avec quelqu’un d’autre, je n’en sais rien. Les choses sont évidentes pour moi en tout cas », a ajouté le sélectionneur des champions d’Afrique. Tout porte à croire ainsi que l'ancien attaquant attaquant de Montpelier (11 sélections, 2 buts) ne sera plus convoqué en sélection algérienne tant que Belmadi tient encore les commandes des Fennecs.

À lire aussi :  Un footballeur professionnel parmi les harraga arrivés en Italie

Andy Delort explique pourquoi il ne peut pas jouer pour l'Algérie

« C’est le fruit d’une longue réflexion dont j'ai pu faire part à Djamel lors d'une discussion entre hommes. Je ne rentrerai pas dans les détails, car c'est une discussion que je souhaitais garder privée. Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte : tout d'abord, et c'est très important, le rôle qui est le mien en sélection. À côté de cela, je vais avoir 30 ans dans deux jours et je suis à un moment charnière de ma carrière : je viens d'arriver dans un club où l'exigence et la concurrence sont beaucoup plus élevées, je veux mettre toutes les chances de mon côté », explique l'attaquant, qui est en train de perdre le soutien des supporters algériens, notamment sur les réseaux sociaux.

Invité à répondre à la sortie de Belmadi en conférence de presse ce jeudi, Delort a démenti l'existence d'une clause l'empêchant de jouer la prochaine CAN. « Je n'ai aucun commentaire à faire là-dessus. Simplement que la supposée clause dans mon contrat est une pure invention, tout comme le fait qu'une autre personne que moi dicterait mes propres choix. J'espère simplement que mon choix sera compris, les gens me connaissent ». L’attaquant ajoutera qu’il souhaite toujours retrouver la sélection : « je suis quelqu'un d'entier et je donne toujours tout. Je pense que ce choix est important pour moi cette saison, mais je ne prends pas ma retraite internationale ».