Meilleur salaire et meilleur niveau de vie sont les principales raisons qui poussent les habitants des pays du tiers monde ou des pays émergents à chercher un travail en Europe. À travers le programme Carte bleue, l'Union européenne facilite l'arrivée de ces travailleurs, surtout les plus qualifiés.

La Carte bleue européenne, une sorte d'équivalent de la Carte verte des États-Unis, est un document qui permet aux travailleurs qualifiés d'acquérir un titre de séjour et de se rendre dans un pays européen pour y travailler. Durant l'année 2020, 14 192 permis de séjour ont été délivrés en France pour ce motif.

L'Allemagne allège les conditions d'accès à la Carte bleue de l'UE

Les conditions d'acquisition de cette Carte bleue diffèrent d'un pays à l'autre au sein de l'UE et changent d'année en année. Dans ce sens, l'Allemagne a réduit de 0,7 % le salaire minimum annuel requis pour obtenir la Carte bleue européenne et travailler sur son territoire. Ainsi, les travailleurs qualifiés désirant se rendre au pays de la choucroute doivent avoir une promesse d'embauche dont le salaire annuel minimum dépasse les 56 400 EUR (soit 4 700 euros par mois).

Toutefois, l'Office fédéral pour la Migration et les Réfugiés (BAMF) stipule, dans sa mise à jour des conditions d'obtention de la Carte bleue, que ce seuil minimum est réduit à 43 992 EUR (3 666 euros par mois) si le poste d'emploi est dans le domaine des mathématiques, de l'informatique, des sciences naturelles, de l'ingéniérie ou de la médecine (la chirurgie dentaire n'y étant pas incluse).

À lire aussi :  Transavia annule tous ses vols vers le Maroc

Cette mesure est entrée en vigueur le 1er janvier 2021 et met à jour celle publiée l'année passée, qui définissait le salaire minimum requis pour la Carte bleue de l'UE à 56 800 EUR annuels, avec une réduction à 44 304 EUR annuels pour les emplois à faible demande en Allemagne. Cette condition reste toutefois plus élevée que celle mise en place en 2020, qui était à 55 200 EUR annuels.

L'Europe facilite l'arrivée des travailleurs étrangers

Cette mise à jour des conditions de travail en Allemagne pour les étrangers fait écho à la décision de l'Union européenne de faciliter l'immigration des travailleurs hautement qualifiés dans ses territoires. Ainsi, en septembre 2021, le Parlement européen a validé une réforme de la Carte bleue afin de répondre au manque de main-d'œuvre au sein de l'Union. Entre autres mesures, le Parlement a réduit la durée du contrat de travail nécessaire pour obtenir la Carte bleue de 12 mois à 6 mois uniquement.