Le contrat liant la Fédération algérienne de football (FAF) avec la marque aux trois bandes Adidas expire le 31 décembre 2022. Il y a cependant de fortes chances que ce contrat soit prolongé, si l'on prend en considération la décision de la FAF de retirer l'avis d'appel d'offres national et international qu'elle a lancé pour choisir un nouvel équipementier pour les équipes nationales.

L'on ne sait pas ce qui s'est passé ni si c'est lié à l'épisode des maillots inspirés du zellige, mais l'avis d'appel d'offres lancé le 24 août a été annulé par l'Instance footballistique nationale. C'est ce qu'on peut lire dans une annonce publiée par le quotidien gouvernemental El Moudjahid. Voici donc ce qu'on pourrait appeler un rebondissement surprenant dans le dossier du choix de l'équipementier.

« La Fédération algérienne de football informe les soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national et international pour le choix d’un équipementier de la FAF et ses membres, publié dans les quotidiens nationaux, qu'il est annulé », a affirmé la FAF, jeudi 27 octobre, dans un avis d'annulation. Aucune explication n'a été donnée à cette décision qui mérite pourtant que l'on s'y attarde, surtout qu'il y a un risque de violation de la réglementation en vigueur.

La FAF veut-elle récompenser Adidas ?

La première question qui vient à l'esprit de tout un chacun est relative à la relation contractuelle de l'Instance présidée par Djahid Zfizef et la marque allemande Adidas. Le contrat entre les deux parties va-t-il être prolongé au-delà du 31 décembre 2022 ? Si cette prolongation se confirme, est-elle liée à l'épisode du maillot d'entraînement inspiré du zellige, dénoncé par les autorités marocaines qui le considèrent comme un vol du patrimoine marocain ?

Il est vrai que la Fédération algérienne de football n'a rien à reprocher à Adidas dans cette affaire du zellige, que l'on peut considérer comme un patrimoine andalou apporté en Afrique du Nord par les musulmans chassés d'Espagne à partir de 1492. Bien au contraire, après la réaction de la marque allemande en direction des autorités marocaines, Adidas a conçu une nouvelle tenue inspirée du zellige au profit d'un club de deuxième division espagnole. Certains considèrent ce dernier geste de l'équipementier allemand comme un coup de grâce aux autorités marocaines. La FAF entend-elle récompenser Adidas pour ce geste ?