Une tête de sanglier découverte devant une mosquée en plein Ramadan en France

Mosquée de Contrexéville - France - Ramadan - Profanation - Tête de sanglier

Les fidèles de la mosquée Attawba à Contrexéville, dans l'est de la France, ont découvert, vendredi 29 mars et en plein mois de Ramadan, une tête de sanglier gisant devant l'entrée de leur lieu de culte. Cet acte provocateur, survenu en plein mois de Ramadan, a provoqué une vague d'indignation et de colère au sein de la communauté musulmane française.

La découverte d'une tête de sanglier, animal impur dans la religion musulmane, devant une mosquée en plein Ramadan constitue une profanation et un acte de provocation intolérable. Cet incident n'est malheureusement pas isolé. En effet, une tête de porc avait été découverte, juste avant le début du Ramadan, sur la porte d'une mosquée turque à Saint-Omer. De plus, deux autres mosquées dans le Nord, à Valenciennes et Fresnes-sur-Escaut, ont été victimes de dégradations durant le même week-end.

À Contrexéville dans la région du Grand Est de la France, la tête de sanglier a été déposée devant la porte de la mosquée avant la grande prière du vendredi. L'incident a pris une ampleur particulière car il s'est produit en plein Ramadan, période sacrée pour les musulmans, caractérisée par le jeûne, la prière et le partage. L'annonce a été faite par Frédéric Nahon, le procureur de la République d'Épinal, suite à une enquête ouverte après cette découverte troublante.

Profanation d'une mosquée en plein Ramadan : la réaction du ministre de l'Intérieur

L’incident a suscité la réaction du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a condamné fermement ces actes "inacceptables" et "intolérables" dirigés contre les musulmans de France. Le ministre a rappelé que les autorités locales et nationales se sont mobilisées pour assurer la sécurité des lieux de culte et pour garantir la liberté de conscience et de culte, pilier fondamental de la République française.

Gérald Darmanin a également mentionné des dégradations survenues dans deux autres mosquées dans le Nord, à Valenciennes et Fresnes-sur-Escaut, durant le même week-end, soulignant ainsi la nécessité de prendre des mesures pour prévenir de tels actes à l'avenir.

Retour en haut
Share via
Copy link