Gros scandale de viande avariée au port de Mostaganem

Viande halal - France

Gros scandale révélé au niveau du port de Mostaganem, dans l’ouest de l’Algérie. Une importante quantité de viande importée à l’occasion du mois de Ramadan 2024 a été déclarée non propre à la consommation, en raison d’une défaillance technique enregistrée dans l’enceinte de la structure portuaire.

Pour faire face à la flambée des prix à l’occasion du mois de Ramadan, l’Algérie a autorisé l’importation de la viande rouge ainsi que du poulet et du poisson. L’opération s’est déroulée dans les meilleures conditions jusqu’à la semaine dernière où l’on a enregistré une faille de taille, qui a été signalée au port de Mostaganem. Cette dernière institution a pourtant réceptionné d’importantes quantités de viande et de poulet. Mais, le dernier arrivage de viande rouge n’a pas été stocké dans de meilleures conditions.

70 tonnes de viande déclarées avariées

Dans le détail, le port en question a connu l’arrivée de 70 tonnes de viande rouge venant de Marseille. Selon le journal arabophone Echourouk qui a rapporté l’information ce dimanche 31  mars, le produit était transporté dans deux conteneurs.

La viande devait être acheminée vers le marché algérien après la procédure d’usage. Les choses ne se sont cependant pas déroulées comme il le fallait. La marchandise ne quittera pas le port en raison d’une avarie détectée par les services concernés.

La même source indique que les deux conteneurs n’ont pas été branchés à l’électricité comme il est d’usage quand il s’agit de l’importation de tels produits. Une opération qui est prise en charge par des spécialistes en la matière.

Un employé gravement blessé

Selon la même source, des responsables du port auraient commis la grave erreur de confier l'opération, cette fois-ci, à de simples agents de sécurité. D’ailleurs, indique encore la même source, l’un des agents a failli y laisser sa vie après avoir subi une décharge électrique dégagée par un câble.

Il s’en est sorti avec de graves brûlures alors que la marchandise, à savoir la viande qui a été importée au prix de 60 millions de dinars (l'équivalent de 300'000 euros), a été déclarée impropre à la consommation. Gros scandale en fait qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

Retour en haut
Share via
Copy link