Lille OSC rejette Adam Ounas : Quel avenir pour le joueur ?

L’international algérien Adam Ounas connait une fin de saison pour le moins triste avec Lille OSC. Le joueur, qui pourra vivre ses dernières semaines avec son actuel club, est renvoyé en équipe réserve jusqu’à la fin de l’actuel exercice. La nouvelle a été annoncée samedi par son entraineur Paulo Fonseca.

« Non, on ne reverra plus Adam Ounas. Pourquoi ? Ce n’est pas moi, c’est le joueur qui veut jouer pour l’équipe réserve, il veut jouer pour une autre équipe. Et pour moi, il ne fait pas partie de mon groupe jusqu’à la fin », c’est ce qu’a déclaré le coach lillois en conférence de presse.

Pour certains observateurs cette tournure était prévisible et c’est le joueur qui l’avait bien cherchée. Le champion d’Afrique 2019 avec l’Algérie avait, en effet, la tête ailleurs depuis quelques semaines et n’hésitait pas le monter lors des séances d'entrainement de son équipe, qui se bat pour une qualification pour une compétition européenne la saison prochaine.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

Adam Ounas, qui aurait annoncé à ses proches son départ pour l’Arabie saoudite l’été prochain, affichait une nonchalance flagrante. Selon le journal spécialisé L’Équipe, même ses coéquipiers ne voulaient pas trop de lui.

En Arabie saoudite pour se relancer ?

Autrement dit, tout le monde devra applaudir la décision radicale prise par le club. Un club que le gaucher algérien a rejoint l’été 2022 en provenance de Naples. Une énième équipe pour le joueur qui se cherche encore.

Pétri de qualités, Adam Ounas, qui a joué pour Bordeaux, Nice, Cagliari ou encore Crotone et surtout Naples, n’a pas réussi à s’imposer. Multipliant ainsi les échecs et les aventures manquées. Avec Lille, il a soufflé le chaud et le froid en alignant des performances en dents de scie. À 27 ans, l’ailier des Verts peut toujours relancer sa carrière. Cependant l’Arabie saoudite est loin d’être le meilleur choix pour le faire, avertissent certains observateurs.


Vous aimez cet article ? Partagez !