Riyad Mahrez fait son mea-culpa

L’international algérien Riyad Mahrez a livré un message fort après la défaite de son équipe Al-Ahli face à Al-Riyadh (1-2) lors de la 29e journée de la Saudi Professional League. Mahrez a exprimé sa profonde déception et s'est autocritiqué après ce énième revers.

Mahrez n'a pas mâché ses mots face aux caméras de la chaîne saoudienne SSC : « c'est une grande déception pour nous tous. Je sais que mes paroles ne suffiront pas à apaiser les supporters, mais nous n'avons tout simplement pas été à la hauteur ». Le joueur a assumé la responsabilité de sa performance individuelle : « je ne suis personnellement pas satisfait du tout du niveau que j’ai affiché, et je reconnais que je n’ai pas fait ce qui était attendu de moi, mais j’ai désespérément besoin du soutien des supporters pour réaliser nos ambitions en fin de saison. »

Mahrez a évoqué les enjeux de la fin de saison : « il ne nous reste que 6 matchs. Nous devons gagner tous les matchs restants pour assurer notre participation à la Ligue des champions d'Asie ». La défaite a fragilisé la position d'Al-Ahli dans la course à la qualification pour la Ligue des champions d'Asie. Al-Ahli occupe actuellement la troisième place du championnat saoudien avec 52 points, un point devant Al-Taawoun et deux devant Al-Ittihad. Cependant, un match en retard contre Al-Hilal attend l'équipe le 6 mai prochain. L'équipe n'a gagné qu’un seul match lors de ses 5 dernières confrontations du championnat.

Sports Champions League et Coupe de la Confédération : Les clubs algériens connaissent leurs adversaires

Mahrez n'arrive pas à enchainer

Il est important de noter que les contreperformances de Riyad Mahrez laissent planer un doute sur son avenir à Al-Ahli. Des rumeurs de « crise silencieuse » au sein du club circulent, et un remaniement de l'effectif est envisagé à la fin de la saison.

Le champion d’Europe avec Manchester City n’arrive pas à être constant dans ses performances depuis le début de saison, alternant des matchs bons et moins bons. Mahrez, qui touche près de 35 millions d’euros de salaire net par année, est très loin du niveau qui était le sien en Premier League.


Vous aimez cet article ? Partagez !