Algérie : Nezzar sera entendu en Suisse pour «crimes de guerre»
Algérie : Nezzar sera entendu en Suisse pour «crimes de guerre»

 

Le général-major et ancien ministre de la Défense nationale en retraite, Khaled Nezzar, s’est rendu, hier, en Suisse. La raison ? Il sera, encore, une fois, entendu par le juge fédéral sur les accusations de «crimes de guerre». Estimant cette procédure, depuis le début de cette cabale judiciaire à son encontre, d’«affaire politique», M Nezzar, par le biais de ses avocats, avait envoyé à la Cour des plaintes du tribunal pénal fédéral des mises au point sur ce dossier et les vices de forme qui l’entouraient depuis son début. Il faut rappeler que «l’affaire Nezzar» a été politisée par ce Track Impunity Always (Trial), une organisation non gouvernementale, allant jusqu’à remettre en cause la diplomatie algérienne qui avait soulevé le bénéfice de l’immunité du général Khaled Nezzar, en sa qualité d’ancien membre d’une présidence collégiale de la République algérienne, en l’occurrence le Haut Comité de l’Etat (HCE). Mais, Trial a réussi à influer la justice suisse pour engager des poursuites contre M Nezzar pour crimes de guerre et de crimes l’humanité, et ce, au moment où ce même général s’était engagé, aux côtés des forces Républicaines à barrer la route aux islamistes pour ne pas accéder au pouvoir en 1991. Affaire à suivre…

Fayçal Benmoussa

 

 

 

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?