Asphyxie au gaz et accidents: 14 morts en 48 heures en Algérie
Asphyxie au gaz et accidents: 14 morts en 48 heures en Algérie

 

Dix personnes sont décédées par asphyxie au monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage dans plusieurs régions d’Algérie durant les dernières 48 heures.

Selon un bilan rendu public par les services de la Protection civile, il s’agit de deux personnes asphyxiées à Grarem Gouga (Mila), deux à Settara et Taxena (Jijel), quatre à Sour El Ghozlane (Bouira) et deux autres à Ouled Brahim (M’Sila).

Durant la même période, les unités de la Protection civile ont enregistré 5 485 interventions pour répondre aux appels de secours suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuations sanitaires, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité.

En outre, quatre personnes ont été tuées et quatre autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus dans différentes régions du pays.

Nassima Benmalek

  • Recommandations

  • 1 COMMENTAIRE

    1. Le monoxyde de carbone continue à faire des drames aux seins des utilisateurs des chauffages au Gaz.

      Les défaillances dans ce type de chauffage, le plus utilisé en Algérie, est parfois très imprévisible.

      Le seul moyen de limiter l’ampleur des dégâts du Monoxyde de carbone est de rendre obligatoire l’installation de capteur de CO dans les locaux utilisant ce type de chauffage.

      Les capteurs de CO sont actuellement disponible dans le commerce en Algérie mais très peu connue des citoyen.

      Des normes telles que la : EN 50291 détails les caractéristiques de ce type de dispositif.

    Qu'en pensez vous ?