Nordine Ait Hamouda

Nordine Ait Hamouda, ancien cadre et député du RCD a réagi à la condamnation du P/APC d’Iferhounèe dans l’affaire qui les oppose.

Contacté par Observ’Algérie, le président de la Fondation du colonel Amirouche a souligné que cette condamnation à six mois de prison ferme de Hamid Ait Saïd, maire d’Iferhounène par la justice vient « en réponse aux diffamations et autres invectives portées publiquement à mon encontre ».

Ait Hamouda a ajouté qu’il « comprend parfaitement » que « la personne en question qui été un ami de longue date a été manipulé », d’où, a-t-il précisé, son recours à la justice, « plutôt qu’échanger des amabilités et nous donner en spectacle ».

« La justice a tranché et à présent, cette affaire est du ressort du procureur de la République, puisque moi, je ne suis que partie civile », a-t-il dit, regrettant « qu’on soit arrivé là, mais je ne pouvais ni ne pourrais taire une offense surtout à la mémoire de mon père, le colonel Amirouche ».

Interrogé sur la genèse de ce conflit, Ait Hamouda a rappelé que son contradicteur a publié des vidéos sur compte Facebook. Ce qu’il a jugé offensant envers lui et envers la mémoire de son père, le colonel Amirouche.

« Les faits remontent à la première semaine de janvier 2016 juste après sa déroute aux élections sénatoriales », souligne encore Ait Hamouda. A souligner que toutes nos tentatives de joindre le maire d’Iferhounène se sont avérées vaines. Nous avions appris auprès de ses proches que Hamid Ait Saïd a été condamné par contumace et qu’il compte faire appel de ce verdict comme la loi le lui permet.

 

1 COMMENTAIRE

Qu'en pensez vous ?