Djamel Ould Abbés, secrétaire général du FLN n’a pas été prolixe, cet après-midi lors de la tenue du BP du parti, sur la santé du chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, admis à l’hôpital de Grenoble depuis une semaine. Ould Abbés s’est suffit, en effet, de rassurer sur l’état de santé du président en affirmant qu’il “va mieux”.

Le SG du FLN a, par contre, longuement évoqué la situation au sein de l’ex-parti unique. Il a d’emblée avertit quiconque au sein du parti qui s’aventurerait à usurper la fonction du chef à cette approche des législatives. En somme, Ould Abbés mis en garde contre le marchandage de listes électorales. Sur un autre volet, il a appelé les cadres contestataires à réintégrer le parti  afin, a-t-il dit, “participer aux règlement des problèmes du pays” et “aider les militants à se réapproprier le parti” contre les détenteurs de la chkara et de l’argent sale. Il a affirmé que les contacts entrepris avec plusieurs cadres ont abouti au retour de ces cadres, à l’image d’Abada, Harouabia, Kara, Khaldi… etc Ould Abbés a rassuré, par ailleurs, que le parti est ouvert à tous, car, “le pays ne peut retrouver la stabilité avec un FLN déstabilisé”. Le remplaçant de Saadani s’est dit, enfin, disposé au dialogue avec tous les militants.



Qu'en pensez vous ?