Illustration: Interdiction de la pornographie
Illustration: Interdiction de la pornographie

Plusieurs sites pornographiques sont inaccessibles en Algérie.  Une décision de Houda-Imane Faraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a appris Observ’Algérie d’une source bien informée.

La société nationale de télécommunication Algérie Télécom (AT) et les opérateurs de téléphonie mobile Mobilis, Ooredoo et Djeezy, ont été informés de la décision. «Seuls quelques sites pornographiques très populaires en Algérie ont été bloqués à l’image du géant Pornhub, en guise d’un test avant de généraliser la mesure» ajoute la même source.

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda-Imane Faraoun a plaidé depuis sa nomination à la tête du secteur pour la censure des sites à caractère pornographique et/ou violents. Cette mesure ne pouvait être prise unilatéralement par la tutelle sans une législation et une décision de justice, a t-elle affirmé dans plusieurs occasions.

En 2016, Houda Imène Feraoun s’exprimant à l’Assemblée Populaire Nationale (APN), a appelé les députés à envisager une loi qui autorise le blocage des sites pornographiques ou ceux incitant à la violence ou à la discrimination raciale. Cependant, notre source affirme que ces blocages ont été ordonné sans passer par la justice.

Plusieurs sites d’opinion censurés en Algérie

La dernière victime de la censure était le site d’information Tout Sur l’Algérie. Le site est redevenu accessible sur le réseau ADSL d’Algérie Télécom après plusieurs semaines de blocage. Les deux web-radios à savoir radio Kalima et radio des Sans voix, ont été respectivement censurés en 2010 et en 2016.

D’autres sites ont été bloqués suite à une décision de justice  en 2017 à l’image des sites appartenant au mouvement indépendantiste Kabyle (MAK).

L’Algérie est classée par l’organisation non-gouvernementale Reporters sans frontières (RSF) dans son rapport annuel de la liberté de presse à la 134 éme place sur 180 pays, juste après le Maroc classé 133 ème mais bien loin de l’autre voisin la Tunisie classée 97ème.