Economie. Embargo du Qatar : l'Algérie grand gagnant !
Economie. Embargo du Qatar : l'Algérie grand gagnant !

La crise qui a suivi la visite du président américain Donald Trump au moyen-orient et l’embargo imposé par plusieurs pays du golfe arabe au Qatar, accusé de soutien au terrorisme, serait bénéfique pour l’économie algérienne.

Si l’effet immédiat du blocus de l’Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis, de Bahreïn et de l’Egypte ainsi que d’autres pays, sur le Qatar, était bénéfique pour les agriculteurs algériens, suite à la hausse de la demande de l’émirat des produits maraîchers algériens, un autre effet de grande ampleur pourrait booster l’économie algérienne en pleine crise, frappée par la chute des prix du pétrole.

En effet, le marché mondial du gaz naturel est secoué par la mise au bond du Qatar, devenu le premier exportateur mondial depuis la révolution de la liquéfaction du gaz naturel (GNL) lui permettant d’exporter du Gaz Naturel via voix marmites, suite à l’interdiction faite à ses navires, notamment les méthaniers, de naviguer dans les eaux territoriales de l’Arabie saoudite et de ses alliés pour accéder au marché européen, même si l’émirat n’est pas totalement asphyxié, grâce à l’accès au détroit d’Ormuz dans les eaux territoriales de l’Iran pour livrer ses clients asiatiques.

Dans sa position de quatrième producteur mondial de Gaz Naturel Liquéfié et septième exportateur mondial, l’Algérie peut espérer à une hausse des prix qui pourrait amortir la crise économique due à sa dépendance aux prix du baril du pétrole.

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?