Entretien/ Mohamed Boussaboune: «Clic’doc a changé le quotidien des médecins»
Entretien/ Mohamed Boussaboune: «Clic’doc a changé le quotidien des médecins»

Dans cet entretien  exclusif, accordé à observalgerie.com, M Boussaboune révèle les raisons qui l’ont poussé à s’investir, corps et âme, pour réussir Clic’doc, une merveille dédiée aux professionnels de la santé en Algérie.

Entretien réalisé par: Fayçal Benmoussa

ObservAlgérie : Vous avez mis au point une solution dénommée clic’doc. De quoi s’agit-il exactement ?

Mohamed Boussaboune : clic’doc est le fruit d’un travail de longue haleine. C’est un travail de recherche et de développement qui nous a coûté énormément de temps et de moyens.

Mais, bon ! Les résultats sont là, il y a eu un retour sur investissement extraordinaire. Pour revenir à votre question, il s’agit en fait d’une solution informatisée complète dédiée aux professionnels de la santé en Algérie, comme cela se fait dans les pays développés et qui sont sous le joug de la veille technologique et de l’intelligence économique.

Avec clic’doc, on a révolutionné le quotidien des médecins. Sans prétention aucune, j’estime qu’on est proche de notre chalenge et de nos prévisions.

Les médecins doivent savoir que cette solution a été mise au point par une équipe de professionnels qui exercent au sein de la société Orafina Technologie, une filiale du groupe Alliance, et spécialisée en dans le développement de logiciel métiers.

Comment l’idée de créer cette solution a-t-elle émergée dans votre esprit ?

 Je m’attendais à cette question et je vous en remercie infiniment. Je vous informe que j’ai évolué dans une famille de médecins et de pharmaciens.

C’est un monde immense et noble. Parfois difficile à comprendre et à cerner. A chaque fois que je vois les écritures difficiles à décrypter sur les ordonnances, je me demandais si un jour on pourrait aller vers une gestion informatique, écologique et scientifique de la chose.

Ce n’est pas normal, qu’en 2017, des médecins continuent à écrire au stylo et à rédiger des ordonnances truffées de fautes.

Clic’doc se veut un déclic ! Il m’a harcelé depuis des années et là j’ai réussi le chalenge! Aujourd’hui, avec un tel succès, je le dédie à tous ce qui sauvent les vies humaines et entretiennent notre espérance de vie.

Je pense également que nos médecins méritent cette première solution 100% made in Algeria. Je m’inscris en droite ligne de la modernisation des métiers de la santé dans notre pays.

De quelle façon clic’doc a révolutionné le quotidien des médecins en Algérie et quels sont les avantages d’une telle solution ?

Ces questions, je me mes pose chaque jour. Et Dieu sait que le médecin algérien doit passer à une gestion optimisée de son temps, de ses patients et de son investissement.

Cette solution lui convient parfaitement à partir du moment où toute la valeur ajoutée de clic’doc réside dans sa richesse et sa simplicité d’utilisation.

Avec ce logiciel, qui porte par ailleurs bien son nom, le médecin n’a qu’à cliquer pour voire le dossier médical complet de ses patients et emmagasiner les milliers de données sur le logiciel. Autrefois, c’était une corvée que de gérer un cabinet médical.

Aujourd’hui, il devient  un plaisir pour mettre fin à la gestion archaïque et caduque des rendez-vous, des diagnostics, des attentes, des ordonnances, des traitements et des suivis. Ainsi, clic’doc a mis fin, en grande partie, à ces centaines de fiches médicales qui se perdent et qui se détériorent dans les cabinets les cliniques.

Du coup, vous conviendrez que clic’doc a révolutionné toute la chaîne médicale. Pour vous dire, l’ordonnance électronique mettra fin à ses erreurs médicales signalées souvent par les pharmaciens et les services chargé du remboursement.

Comment avez-vous réussi à présenter ce produit aux médecins davantage exigeants en termes de gestion de leurs cabinets, surtout que 80 % des médecins travaillent encore avec la méthode classique?

Lors de nos essais expérimentaux avec plusieurs médecins, nous avons été surpris par trois choses. La première, c’est la disponibilité immédiate de ce logiciel.

Et là, ils ont manifesté leur engouement à s’offrir cette solution. La seconde, c’est le coût, l’investissement, la formation et la mise à jour automatique des informations du système (médicaments-ndlr).

Là aussi, les médecins nous ont épatés. Ils n’attendent que ça. Et nous, nous sommes prêts à aller loin avec eux.

En troisième lieu, c’est sa simplicité d’utilisation et sa praticité approuvé par les médecins qui utilisent clic’doc.

Pour l’anecdote, des centaines de médecins ont carrément opté à cette solution alors que nous étions en mission de démonstration et de vulgarisation.

A l’heure où je vous parle, nous sommes débordés par la forte demande de ce logiciel. C’est une fierté pour Orafina et ses ingénieurs.

C’est vous dire que les médecins ont compris que le retour sur investissement dans clic’doc est réel. Aujourd’hui, ils savent qu’il s’agit d’une solution complète, simple et moins chère dans le monde.

D’une part, elle offre une qualité de service irréprochable et sécurisé. De l’autre, c’est un produit de haute facture produit par un Algérien et en Algérie.

Pour simplifier, clic’doc fera gagner du temps au médecin, avec une consultation personnalisée, une ordonnance assistée, des courriers automatisés, des interfaces et des multifonctions révolutionnaires. Sans compter une mise à jour et une formation sur site.

Tout y est jusqu’à la bonne organisation, la personnalisation et l’échange de données en temps réels, que ce soit sur le plan de gestion des dossiers patients et du cabinet, ou encore sur le plan de gestion des milliers de détails qui préoccupe, souvent inutilement, le praticien.

Un dernier mot aux médecins, aux gérants des cliniques et des hôpitaux ?

Je leur dirai, d’abord, merci pour la confiance qu’ils m’ont témoignée. Cette nouvelle autoroute d’information médicale dynamique leur fera découvrir, autrement et parfaitement, le noble métier qu’ils exercent.

Je leur dirai également que clic’doc mettra fin aux paperasses inutiles, aux pense-bêtes collés ça-et-là et leur fournira de précis et de précieux renseignements actualisés à travers un logiciel basé sur un cahier des charges et une offre de service compétitive et rentable.

Bio-express

Né à Alger, Mohamed Boussaboune est diplômé, en 1998, de l’Université des sciences et technologies Houari Boumediene (USTHB) de Bab-Ezzouar.

Il avait alors obtenu son ingéniorat d’Etat en informatique (Systèmes d’information) avant de bénéficier d’une formation chez Oracle France début des années 2000.

Ayant fréquenté plus de cinq grandes entreprises et multinationales tant en Algérie qu’à l’étranger, M Boussaboune mettra tout son savoir-faire au service de l’Algérie.

Pour preuve, il chapeaute, actuellement, Orafina, une importante filiale du groupe Alliance, et développe des solutions pour le secteur des assurances avant de se lancer dans l’innovation au service des autres secteurs d’activité.

 

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?