L'usine Peugeot en Algérie: des pièces importées à partir de l'Iran
L'usine Peugeot en Algérie: des pièces importées à partir de l'Iran

L’Usine d’assemblage du constructeur français Peugeot en Algérie devrait être opérationnel dès 2019, à l’issu de l’accord signé avec les autorités algériennes et la création de la société Peugeot Citroën Production Algérie (PCPA). Le projet devrait être présenté demain 15 février à l’amphithéâtre du MEDEF à Paris.

L’usine d’assemblage sera implantée à El Hamoul, commune d’El Kerma (Oran), à 450 Km à l’ouest de la capitale Alger. La présentation du projet sera axée sur l’avancement, les étapes de réalisation et de mise en production. Elle sera animée par MM. Georges BUI, responsable achats, purchasing, Hamid MEZAIB, directeur du projet Algérie, Hakim ZOUAK, chef de projet achats.

Par ailleurs, l’Usine du Groupe PSA en Algérie, va devoir importer 30% de ses pièces à partir de l’Iran, selon les déclarations de Mohammad Reza Najafi-Manesh cité par le média iranien PressTv. Le groupe français sera, selon le responsable iranien, dans l’obligation d’importer 30% des pièces nécessaires pour son usine en Algérie à partir de l’Iran, en application d’un contrat signé avec le principal constructeur automobile iranien, Iran Khodro (IKCO).

Pour cause, PSA a signé des accords d’un montant de 700 millions d’euros avec Iran Khodro en mai dernier pour la production conjointe de 200 000 voitures par an.