Hausse des prix du pétrole
Hausse des prix du pétrole

Les prix du pétrole connaissent une nouvelle hausse suite à la réunion des pays membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs du pétrole) et de la Russie hier à Alger, qui a débouché sur la décision de ne pas augmenter la production.

Ainsi le prix du Brent, référence pour le pétrole algérien a dépassé la barre symbolique des 80 Dollars ce lundi. Cette forte hausse, due en partie à la décision prise hier lors de la réunion d’Alger entre les pays OPEP et la Russie, est également motivée par d’autre facteurs, comme la perturbation de la production du Venezuela, de la Libye et du Nigéria alors que la demande mondiale se situe autour des 100 millions de barils par jour.

Mais cette hausse est aussi et surtout motivée par les sanctions des États-Unis contre l’Iran,  qui devraient amputer le marché mondial de près de deux millions de baril par jour dès leur entrée en vigueur à la fin de l’année en cours.

Un baril à 100 Dollars :

La hausse désormais amorcée dans les prix du pétrole ne devrait pas s’arrêter là, et plusieurs observateurs s’attendent désormais à ce que l’or noir atteigne les 100 dollars le baril d’ici la fin de l’année en cours. « Nous devons nous préparer à un accès de volatilité au quatrième trimestre car (…) le marché n’a tout simplement pas la réponse appropriée, en termes d’offre, à la disparition de deux millions de barils par jour » a ainsi déclaré Daniel Jaeggi, président de la société Mercuria Energy Trading cité par l’agence de presse Reuters.