Fusillade du Québec: Belkacemi avait fui le terrorisme durant les années 1990
Fusillade du Québec: Belkacemi avait fui le terrorisme durant les années 1990

 

Le professeur Khaled Belkacemi, décédé lors de la tuerie à la mosquée de Sainte-Foy avait fui l’Algérie avec sa famille afin de la protéger du terrorisme qui a sévi durant les années 1990.

Nicolas Abatzoglou, professeur à l’Université de Sherbrooke, un collègue étudiant, qui l’avait connu, a témoigné au quotidien Journal que M Belkacemi lui faisait part des raisons de son départ de l’Algérie.

«À cette époque, il y avait du terrorisme interne en Algérie. Il y a eu beaucoup d’assassinats, notamment à l’université. Il y a eu beaucoup de morts parmi l’élite et le corps professoral.», relate Nicolas Abatzoglou.

Khaled Belkacemi a dit à son ami qu’il a vu des gens importants à l’université pratiquement tomber sous les balles. «Il pensait que ça pourrait également lui arriver», avait-il dit à Nicolas Abatzoglou.

C’est ainsi que Khaled Belkacemi aurait choisi de ramener sa famille au Québec afin de s’éloigner.

Nassima Benmalek

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?