Dr Fekhar est toujours en grève de la faim, malgré son hospitalisation

Kameledine Fekhar, détenu à la prison de Ménéa depuis le 09 septembre 2015 dans la foulée des événements meurtriers qui ont secoué la vallée du M’zab, est actuellement hospitalisé dans une enceinte hospitalière de la même ville.

Dr Fekhar dont l’état de santé ne cesse de se détériorer pour cause de ses trois grèves de la faim, dont la troisième est en cours et qu’elle boucle son 15e jours, dénonce les conditions de sa détention, mais surtout son emprisonnement.

Selon Me Salah Dabouz, le gréviste de la faim « est transféré cet après-midi à l’hôpital de la ville de Ménéa. Il souffre de douleurs, notamment, au ventre, provoquées, inévitablement, par la grève de la faim.

L’avocat explique que le détenu se révolte contre la décision des autorités à son encontre, précisant que Dr Fekhar conteste « son arrestation arbitraire par une lettre illégale du procureur », « le refus de la justice de répondre aux plaintes déposées pour torture dans les commissariat de police pendant son arrestation, contre le directeur de la sûreté de Ghardaïa, contre le procureur général », ainsi que « la demande de convocation de MM. Ahmed Ouyahia ,  Amar Saâdani, Mohamed Médiène, dit Toufik qui détiennent des informations précises et très pertinentes en relation avec les accusations portées contre lui pour donner leur témoignages ».

Toujours selon l‘avocat, Dr Fekhar estime que « les autorités politiques  assument l’entière responsabilité de ce qui se passe à Ghardaïa et cette injustice que subit Dr Fekhar


Retrouvez les articles de ObservAlgérie sur Twitter :

Qu'en pensez vous ?