Les journalistes sont en colère au groupe de presse de Haddad.
Les journalistes sont en colère au groupe de presse de Haddad.

Rien ne va plus au groupe de presse, Média Temps Nouveau, appartenant à l’homme d’affaire Ali Haddad. Ainsi, les journalistes, notamment les correspondants des deux chaînes, Dzair News de Dzair TV, puisque les deux chaînes ont fusionné récemment, sont montés au créneau pour dénoncer « leur condition de travail » et réclamer le départ du responsable.

Dans une pétition signée par, entre autres, les correspondants de Constantine, d’Oran, de Béjaïa, de Tizi-Ouzou et d’Ouargla…, dénoncent « l’exploitation » dont ils sont victimes de la part des responsables du groupe de presse.  « Nous travaillons avec nos propre moyens sans pour autant voir les responsables se soucier de nos difficultés de travail », disent-ils.

Dans leur missive, ils accusent le directeur du groupe, entre autres, « de procéder à des licenciements abusifs, sans préavis.

Les signataires de la pétition exigent aussi une rencontre avec le patron du groupe ETRHB, Ali Haddad, pour lui exposer les problèmes auxquels ils font face. Par cette rencontre, disent-ils, « ils veulent régler le problème sans procéder à sa médiatisation ».

A rappeler que le groupe de presse de Haddad comprend deux chaînes de télévision, Dzair News et Dzair TV et deux quotidien, Le Temps et El Waqt.

Kahina Ouhocine 

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?