l'accident a fait 2 morts

Le syndrome d’Apnée du sommeil (SAS) est responsable de 30% des accidents de la circulation, ont révélé des spécialistes de la question.

En effet, lors d’une  journée d’information sur cette pathologie du sommeil méconnue dans le milieu médical et paramédical, organisée par le CHU d’Oran, les intervenants ont insisté sur les risques socioprofessionnels encourus par les personnes atteintes, notamment les somnolences diurnes qui peuvent causer des accidents de la voie publique ainsi que des accidents du travail.

Pour le Dr Oujidi, «le SAS est une pathologie souvent méconnue et pourtant fréquente. Elle  constitue un danger pour le patient sur le plan cardiorespiratoire et par ses répercussions neuropsychiatriques, sociales et professionnelles».

«Les signes cliniques du SAS sont surtout le ronflement, l’obésité et les somnolences diurnes excessives», a noté cette spécialiste ajoutant que «la mauvaise qualité du sommeil du sujet atteint a des répercussions sur sa qualité de vie marquée par des troubles de concentration».

Même si cette maladie touche beaucoup plus les adultes, les hommes plus que les femmes, les enfants ne sont toutefois pas épargnés. Les enfants atteints par ce syndrome présentent souvent des rendements scolaires très faibles.

Les statistiques concernant le nombre de personnes souffrant de cette pathologie en Algérie ne sont pas encore cernés avec précision, mais la prévalence serait à peu près la même que dans les pays européens, soit entre 3 et 5% de la population.

Tarik Lamara

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?