La ministre de l’Education nationale Nouria Benghabrit cible préférée des islamistes algériens, a reçu l’imam de la mosquée de Djemaâ El Kebir Ali Aya, connu pour ses interventions récurrentes sur une chaîne de télévision privée, dans le cadre d’une médiation pour résoudre la crise du secteur de l’Education nationale.

L’Imam a entrepris une démarche de réconciliation entre le syndicat du CNAPEST qui refuse de geler la grève qui paralyse les écoles algériennes et la tutelle. Nouria Benghabrit de son côté explique avoir reçu l’Imam accompagné d’un avocat et d’un inspecteur des affaires religieuses, comme l’a déjà fait avec d’autres personnalités ayant demandé de la rencontrer.

Cependant, elle nie vouloir accepter cette médiation ou changer de stratégie. Elle signe et persiste sur son intention d’aller au bout et «d’appliquer les lois de la république». Elle a précisé que les décisions des radiations des enseignants grévistes seront irrévocables à partir de la deuxième mise-en-demeure.

Il est à rappeler qu’une polémique avait lieu à l’annonce de la médiation de l’imam pour désamorcer la crise  sans précédent du secteur de l’Education. En revanche, les responsables du CNAPEST ont annoncé dans un communiqué la poursuite de la grève jusqu’à une ouverture du dialogue par la tutelle.