Djamel Améziane, ressortissant algérien emprisonné pendant 11 ans au centre de détention militaire américain de haute sécurité de Guantanamo, a annoncé son intention de porter plainte contre le gouvernement fédéral canadien, auquel il réclame la somme de 50 millions de dollars canadiens.

Affirmant avoir subi des tortures pendant sa détention à Guantanamo, Djamel Améziane a ainsi fait savoir qu’il porterait plainte contre les autorités canadiennes, qu’il accuse d’être impliquées dans son envoi au camp de détention américain situé au Sud-Est de l’île de Cuba. « J’ai été rapatrié de Guantanamo et je suis parti presque sans foyer, je ne pouvais pas me trouver un emploi en raison de la stigmatisation envers les prisonniers de Guantanamo et de mon âge, alors une entente serait très utile pour me reprendre en main» a ainsi déclaré l’homme, cité par des médias canadiens.

Ayant quitté l’Algérie dans les années 1990, Djamel Améziane a demandé le statut de réfugié au Canada où il est entré en 1995 et y a vécu jusqu’au début des années 2000. Ayant essuyé un refus de sa demande, il quitte le Canada et se rend en Afghanistan, puis au Pakistan où il a été capturé et transféré à Guantanamo. Rapatrié en Algérie en 2013, Djamel Améziane a déjà porté plainte en 2014 aux USA pour réclamer la restitution de l’équivalent de 8.838 Dollars qui auraient été saisis lors de sa capture.