Une vaste polémique a éclaté en France, dans les rangs du parti Front National (FN) d’extrême droite, à cause d’un plat de couscous dégusté par un des dirigeants du parti à Strasbourg.

La drôle d’affaire, baptisée « couscous gate », remonte au mercredi 13 septembre dernier lorsque le vice-président du parti de Marine le Pen, Florian Philippot, a dégusté un couscous à Strasbourg en compagnie d’autres proches du parti. Un repas tout à fait ordinaire qui a soulevé une vaste polémique dans les rangs du FN après une photo partagée sur Twitter. Les militants et sympathisants « ultras » du parti de Marine le Pen reprochent ainsi à Florian Philippot de privilégier un plat étranger au détriment de la cuisine française.

« Officielement, ça combat la mondialisation, l’homogénéisation et ça défend le terroir ! Vaste blague » a ainsi commenté un internaute sur Twitter, tandis qu’un autre appelle à chasser Florian Philippot du FN « on mangera une bonne choucroute pour fêter ça. Pas du couscous » a-t-il écrit.

Face à cette campagne, la députée européenne Sophie Montel est montée au créneau  « le #couscousgate montre que notre famille politique a encore beaucoup à faire avant la victoire. Merci à ceux qui ont refusé l’obscurantisme » a-t-elle écrit sur Twitter.

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?