Le jeune lycéen Aïffa Rachid
Le jeune lycéen Aïffa Rachid

Deux personnes ont été emprisonnées et une autre mise sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’affaire de l’assassinat, la semaine passée, de l’élève Aïffa Rachid à Alger. Ces personnes ont été poursuivies sur ordre du juge d’instruction près le tribunal d’El Harrach.

Pour rappel, le procureur de la République près du même tribunal a déclaré, récemment que le décès du jeune lycéen «est du à une mort naturelle». Ce que la famille de la victime à énergiquement contesté.

Le même procureur avait affirmé que «les traces de violences retrouvées sur le corps de cet élève, notamment sur la tête et au niveau de son dos n’ont pas causé sa mort», sans, toutefois, préciser si ces traces remontent au jour de son agression par une bande de trois individus qui l’attendaient devant l’école, selon le témoignage de son père.

Kahina Ouhocine

 

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?