Photo : harki
Photo : harki

Le président français, Emmanuel Macron compte prendre de nouvelles mesures concernant les harkis, a indiqué aujourd’hui 19 août le Journal du dimanche.

Le média français indique ainsi qu’un rapport contenant une cinquantaine de recommandations a été remis en juillet dernier à la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq. Parmi ces propositions se trouve notamment celle d’une résolution parlementaire reconnaissant la responsabilité de l’État français dans l’abandon des harkis après les accords d’Évian du 18 Mars 1962, qui ont débouché sur l’indépendance de l’Algérie le 5 juillet de la même année.

« Rien n’est fait, les choses seront décidées en septembre » précise Geneviève Darrieussecq citée par le même média français. Le même média a indiqué qu’une série d’annonces devrait être faite le 25 septembre prochain, coïncidant en France avec la journée nationale d’hommage aux harkis. Une autre proposition contenue dans le même rapport est celle de rendre l’enseignement de la guerre d’Algérie obligatoire en France à partir du collège. Cette période de l’histoire était enseignée de manière optionnelle jusque-là.

Rappelons que les harkis – algériens qui ont combattu du côté français pendant la guerre d’indépendance – demandent notamment leur retour dans leur pays natal, ce que l’Algérie refuse catégoriquement, compte tenu du rôle qu’ils ont eu pendant la lutte d’indépendance.