Photomontage: Macron, Bouteflika et Poutine
Photomontage: Macron, Bouteflika et Poutine

La Russie ambitionne de rafler le marché algérien de blé tendre, dominé par la France. Les deux exportateurs s’adonnent à une guerre de coulisses pour s’approprier le marché de la céréale la plus consommée en Algérie.

Si la France tente de garder sa main mise sur les importations algériennes en blé tendre, à la fois grâce à ses relais économiques en Algérie, ses facilitations transactionnelles et sa tradition commerciale dans le pays. La Russie met en valeur la qualité de son blé et son prix bas ainsi que les rapprochements politiques entre Moscou et Alger.

La Russie veut faire bouger la France du marché algérien

Cité par l’agence Russe Sputnik, le président de l’Union céréalière russe, Arkadi Zlotchevski estime qu’«En général, la France a assuré sa position sur le marché algérien, mais c’est également liée aux traditions françaises en Algérie. Ils offrent des instruments financiers pour la réalisation de diverses opérations, telles que des délais de paiement allant jusqu’à un an, que nous ne pouvons fournir. Mais dans le même temps, notre blé est moins cher, de meilleure qualité que le français. Et les Algériens le regardent avec appétit. C’est-à-dire qu’ils sont prêts à examiner ces questions».

Le même responsable affiche clairement l’ambition de son pays à «faire bouger la France du marché algérien». Une cargaison d’essai a été livrée aux autorités algériennes. Les résultats des examens de celle-ci vont déterminer la décision algérienne, a indiqué Arkadi Zlotchevski.

La France met la pression sur Alger

La France n’est pas prête à lâcher l’un des plus importants marchés d’exportation de son blé. L’ancienne puissance coloniale a envoyé une délégation à Alger pour discuter des livraisons de blé, sur fond de préoccupations causées par l’intention des autorités algériennes d’ouvrir le marché national du blé tendre à la Russie.

 

L’Algérie sur le podium mondial des grands importateurs du blé tendre

Selon la carte mondiale 2017-2018 des importateurs/exportateurs de blé publiée par le cabinet américain ArgoChart, éditeur spécialisé de statistiques mondiales d’importations et exportations de blé, L’Algérie est le troisième plus grand importateur du blé tendre avec un volume de 8 millions de tonnes, après l’Indonésie avec un volume de 9,5 MT et l’Egypte avec 12 millions de tonnes.