Les membres du gouvernement Sellal ont, enfin, saisi une opportunité pour se mettre du côté des Algériens. Ils ont décidé de verser un taux de 10% de leur salaire mensuel au Trésor public.

L’information rendue publique, ce soir, précise que cette décision a été prise individuellement par les ministres, loin de toute orientation du Première-ministère. Les 10% représentent entre 40 000 et 60 000 DA du fait que le salaire des ministres n’est pas précisé par notre source.

Un geste à saluer en ces temps de dèche et de vaches maigres, mais qui restera, cependant, sans grand effet, du fait que tous les avantages dont jouit un ministre sont maintenus, comme les différentes prise charge qui représentent des sommes considérables et ce sans rien apporter à la collectivité.

Le geste des ministres vient après la décision des députés de verser 50% de leur prime de fin de mandat dans les caisse de l’État.

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?