Capture : avis de recherche de Farid Bedjaoui émis par Interpol
Capture : avis de recherche de Farid Bedjaoui émis par Interpol

L’homme d’affaires algérien Farid Bejaoui, recherché par Interpol pour son implication présumée dans des affaires de corruption a obtenu la nationalité libanaise, rapporte le journal libanais L’Orient du jour dans son édition du 19 juin dernier.

Neveu de l’ancien ministre des affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, Farid Bedjaoui est visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice italienne, il est notamment soupçonné d’être impliqué dans le scandale impliquant les compagnies pétrolières italiennes ENI et Saipem, dans lequel avait également été cité Chakib Khellil, ancien ministre de l’énergie et des mines.

Marié à la libanaise Rania Fakhri Dalloul, Farid Bedjaoui vivait à Dubaï (Émirats Arabes Unis) jusqu’en 2014. L’homme d’affaires qui possède également les nationalités algérienne, française et canadienne se trouverait actuellement en Thaïllande, selon plusieurs médias de la presse nationale.

Le décret de naturalisation publié dans le journal officiel libanais, sur lequel figure le nom de Farid Bedjaoui a déclenché une vive polémique au Liban, a indiqué L’Orient du jour qui précise que de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer son annulation, notamment en raison du fait que Farid Bedjaoui est considéré aux yeux de la justice comme un malfaiteur en fuite.